• Pink's not dead

      Par ce titre j'annonce non pas la survivance du Ralph du même nom mais une nouvelle page du manuel sur comment liquider son (gros) excédent de boîte à pelote, soit : 
    - 6 pelotes de shetland Azalée (Echappée Laine)
    - 2 1 pelote de shetland Pétrole
    - 1,3 pelotes de shetland Beige chiné
    - 1 pelote de shetland Vert d'eau
    - 1 un écheveau de alpaga/merinos/viscose Plum (Canopy fingering de Fibre Company), qui traînait tout seul sur Laine et tricot et me faisait la danse du ventre chaque fois que je venais le voir.

      Afin d'utiliser au mieux ces ressources, j'ai été très tentée d'adapter le pull Vintersol de Jennifer Steingass, un modèle plutôt ajusté avec un motif de sapins/épis sur le buste. L'échantillon avec la shetland tricotée en aiguilles 4 correspond : 18x26 contre 19x26 pour le patron -> j'ai pris la taille 3 correspondant à 92.5cm de tour de poitrine sur le produit fini.

    Pink's not dead

    Personne qui ressemble de façon troublante à ma collègue

       Point construction : c'est un hybride top-down tricoté en rond et sans couture qui débute par un montage de mailles provisoire sur quelques rangs avec un fil qui sera détruit ensuite. Le fil principal prend le relais pour quelques rangs raccourcis qui permettent d'ajouter de la hauteur au dos et aux bras afin d'avoir une encolure qui ne soit pas trop échancrée dans le dos. L'empiècement en jacquard est tricoté avant de terminer le col par un i-cord. Puis le tricot est repris là où on l'a commencé, dans l'autre sens, avec quelques diminutions et augmentations pour s'adapter aux courbes du torse, avant de tricoter les manches à partir des mailles mises en attente. Le tout reste donc ajustable en permanence.

      On a imaginé le stratagème suivant : le shetland rose serait évidemment la couleur de fond, le début de l'empiècement réalisé en beige sur fond bleu clair, fond qui deviendrait bleu pétrole une fois le motif terminé (Vintersol veut dire lumière d'hiver et ce petit assemblage fera très aurore hivernale). Puis retour au rose sur l'encolure en employant l'onctueuse canopy, qui tant qu'à être là nous montrerait aussi comment elle sait faire le col roulé. Le reste de canopy serait employé pour les poignets, et avec le reste de tout le reste on verrait bien, c'est si loin le futur.

      Les adaptations :

     - Traumatisée par l'effet Fujiyama de mon premier pull raglan à empiècement jacquard, (=jacquard trop serré aux épaules et encolure flottant quelques cm au dessus du cou) je m'étais jurée de retravailler les épaules du prochain modèle qui passerait sur mes aiguilles. Si les nombreuses versions publiées sur Ravelry permettaient de voir que les diminutions étaient suffisamment bien dosées pour épouser les épaules, j'ai préféré ajouter deux lignes de diminutions tous les 2 rangs sur chaque épaule de la partie bleu pétrole pour faire un genre de pince additionnelle, légèrement décalées dans le dos afin que l'encolure devant reste plus longue. L'adaptation du motif vaut bien le confort obtenu, je réitèrerai.

    Pink's not dead

    Les images parlent d'elles-mêmes

    - Étant donné ma bataille continuelle avec les dos qui pendouillent, je me suis d'abord demandé si les rangs raccourcis du dos et des manches étaient une si bonne idée avant de faire confiance, d'où 10 rangs raccourcis au lieu des 12 préconisés. Pour le torse : 5x4 diminutions de la poitrine à la taille, et 5x4 augmentations de la taille aux hanches. Le pull a été raccourci pour arriver en haut des hanches.

    - Nous arrivons aux considérations sur la hauteur de l'empiècement jacquard, et aux adaptations subséquentes qui m'ont mis dedans. Selon l'échantillon, sa hauteur est de 17,5 cm du milieu devant au bas du motif épi, pour toutes les tailles. J'ai assez vite subodoré qu'en tant que plutôt grande personne, j'allais être frustrée par sa petitesse puisque le rendu escompté était ceci et non ceci. Je souhaitais donc que le bas de l'empiècement tombe à hauteur de ligne poitrine, et pour cela ai modifié le motif du haut en rajoutant des rangs - 11 précisément - ce qui l'a fait passer à 21 cm. Hors col roulé... Sentence après le message à caractère informatif.

    **********

    Pink's not dead

      À peine né, ce tricot a vécu sa meilleure vie fin septembre en étant trimballé à l'arrache sur le tournage de la Release Party d'Arte Concert consacrée à l'album Office Politics de The Divine Comedy, où il s'est retrouvé témoin ("hé, mais tu couds ?") d'une vie de bureau fictive, et où la mystérieuse rencontre de l'art et du capital l'a catapulté preuve à charge par xeroxbombing d'une œuvre inédite qui sans lui était ma foi bien partie pour ressembler à un Rembrandt, ainsi que sur des prises de tricotage de jacquard sous lumière infrarouge, perte de repères garantie. Vintersol fut prié de m'accompagner le lendemain à la fausse fête/vrai concert (furtif aperçu autour de mon cou vers la minute 2'50 lors d'un débat shetland/angora avec Alexandra). Socialiser avec un tricot en s'en mettant quelques uns derrière la cravate, on pratiquait déjà, mais tout ça en regardant TDC jouer deux fois de suite Office Politics dans son intégralité, c'est un phénomène que je n'aurais même pas ébauché en rêve 48h avant. Je remercie donc chaleureusement Arte avec les mots d'un autre chanteur :
     "Si tout est moyen

      Si la vie est un film de rien
      Ce passage-là était vraiment bien
      Ce passage-là était bien."

    **********

       Trois semaines après cet épisode le pull était achevé, et la mise en forme sommairement accomplie en tirant sur les côtés et la bande au bas du pull pendant le séchage.

    Pink's not dead

    Ah ça, elle drape bien cette canopy !

      Verdict :

      Pour l'empiècement, j'aurais tout de même du me démerder pour inclure une tournée de diminutions supplémentaires pour éviter ce qui s'est passé par la suite : le col roulé s'est détendu et le pull a dégouliné sur les épaules. J'aurais pu m'en douter, vu qu'il me restait 126 mailles contre 92 sur le patron, mais je craignais que le col roulé ne se retrouve trop petit et laidement étiré vu que la canopy est de plus petit calibre que la shetland (pas eu la présence d'esprit de penser à cette astuce révolutionnaire que s'appelorio doubler son fil), et que je souhaitais le faire commencer assez large. Bref, après une journée de port, l'encolure s'est distendue et on s'est retrouvée avec un syndrome de l'écureuil volant.

    Pink's not dead

    Grand polatouche

      Pour limiter la casse, j'ai retourné puis épinglé le pull sur le mannequin et cousu une bande de dentelle pour empêcher la maxi-dégoulinure, mais si à l'usage cela ne suffit pas il faudra faire le choix de la raison : détricoter le col et l'empiècement et recommencer (et accessoirement dessiner correctement le haut des ptits sapins).

    Pink's not dead

    Pink's not dead

    Pink's not dead

       Je trouve le rendu du motif correct. Vu que je n'entrave que pouic à ces questions de couleurs dominantes selon la main dont on tient le fil (et surtout quand t'as trois fils, que devient la théorie ?), j'ai appliqué ma méthode habituelle qui consiste à tout tenir dans la main droite et dans la mesure du possible à toujours faire passer le même fil dessous. Le dosage de rangs raccourcis au dos m'a l'air bon, de même pour celui des augmentations/diminutions pour le galbe -relatif- de la taille.

    Pink's not dead

       Je suis plus ambivalente quant au rendu des couleurs, niveau agression rétinienne on atteint le niveau des pulls qu'a du vous tricoter votre mamie pour la classe de neige 88 sauf que le sien était en acrylique, mais en même temps j'aime vraiment ces couleurs, pis je vois pas pourquoi ce ne serait pas une alternative valable à une iroquoise ou à un maousse tatouage de polatouche cracheur de feu sur le bras.

    Pink's not dead

      Je garde donc précieusement ce patron sous le coude pour m'en servir de base de pull à construction raglan et y apporter les améliorations déduites de cet essai. Mais avant ça, je dois finaliser le prochain patron, un T-shirt plutôt ajusté à manches courtes/longues optimal pour une maille sans élasthanne, en 34-50. Si vous êtes motivée et avez un tissu adéquat en stock, faites-moi signe, le test aura lieu cette deuxième quinzaine de novembre. MàJ 21/11 : il me manque encore du monde en 46-48-50.

    Pink's not dead

    Belle fermière forever


  • Commentaires

    1
    Dodie
    Samedi 16 Novembre 2019 à 23:36
    Signe
      • Dimanche 17 Novembre 2019 à 11:00

        Scorpion.
        Pour quelle taille a priori ?

      • Mardi 19 Novembre 2019 à 08:26

        Bélier xD

        Et un 40, voire un 40 avec FBA

        A défaut de savoir tricoter des pulls aussi sympas ( j'ai essayé et faut imaginer une poule tentant désespéramment de s'envoler), j'peux au moins coudre

    2
    Dimanche 17 Novembre 2019 à 10:02

    bah moi j'adore ta combinaison de couleurs ! le rose pourrait être agressif en usage unique, mais là il donne du peps aux autres couleurs plus classiques ! et je n'ai pas tout suivi aux explis de tricot (normal, je suis une noob du tricot) mais j'admire comme d'habitude ta persévérance et ton intelligence pour aller exactement au but fixé ! félicitations madame !

      • Dimanche 17 Novembre 2019 à 11:03

        Merci de ton soutien !

      • Marie
        Dimanche 17 Novembre 2019 à 11:17

        J'ajoute ma voix de soutien ;) La combinaison de couleurs est très chouette ! Et je lève mon chapeau pour les mises en situation les plus périlleuses, afin de démontrer que le yoke est bien praticable* dans la vie réelle, merci pour ton sens du service public :)

        *Ce qui n'est pas le cas de tous les yokes, certains très populaires dans le monde du tricot ne passent pas le test, malgré leur popularité (inexpliquée) ?

        P.S. : Pour l'équilibre des couleurs en jacquard, j'ai appris qu'il fallait passer la combinaison en noir et blanc et regarder si le motif était toujours visible. Il me semble que ton choix passe la démonstration.

      • Dimanche 17 Novembre 2019 à 11:36

        *on veut des noms !
        PS : on dirait, il n'y a que les petits points de mauve dans le bleu foncé qu'on ne voit pas tellement.

    3
    circé
    Dimanche 17 Novembre 2019 à 22:16

    le rendu est très bien, et les couleurs sont magnifiques. vos observations m'encouragent à faire quelques modif sur celui que je vais faire.

    cette harmonie de couleurs vous va très bien. félicitations.

    4
    Lundi 18 Novembre 2019 à 09:51
    girlonthecouch

    Hello !
    Je ne sais pas si tu connais le patron "strange brew" de tin can knits ? Il te permet de composer ton propre yoke (en te donnant des idées) en fonction de ta taille, mais aussi de la grosseur de ton fil. Je m'en suis servi l'an dernier et je l'ai trouvé bien pratique, pour le coup c'est un bon patron "recette de base"

      • Mardi 19 Novembre 2019 à 21:02

        Je connaissais tin can knits juste de nom, ça a l'air intéressant, je vais peut-être me délester de 10 balles ne serait-ce que pour comprendre le concept et sa compatibilité avec le patron que je viens d'utiliser.

    5
    SunShine
    Lundi 18 Novembre 2019 à 21:28
    Vivivi motivée aussi. Je viens d'acheter 1,5m de maille jersey rose en coton. Même si je n'aime pas coudre le jersey... Merci Biquette
      • Mardi 19 Novembre 2019 à 21:04

        J'aimais pas trop coudre de la maille au début non plus, et là ça commence à aller j'ai l'impression d'avoir compris 2-3 trucs.

    6
    Marie
    Mardi 19 Novembre 2019 à 11:30

    Ok maintenant je bave d'envie devant ton expérience tricot/TDC. J'étais même pas au courant de cette soirée !

      • Mardi 19 Novembre 2019 à 21:22

        Normalement j'aurais dû passer à côté aussi mais un fan bien intentionné m'a prévenu d'une petite annonce facebook publiée de la veille pour le lendemain, et comme j'étais libre en journée...

    7
    Liseli
    Mardi 19 Novembre 2019 à 19:16

    D'après moi, ce qui sauve ce pull de nous faire retomber en enfance, c'est que le rose et le bleu ne sont pas trop flash. J'étais un peu sceptique la première fois que tu l'as sorti mais franchement, ça passe large.

    Concernant l'encolure dégoulinante, elle tombe bien, ça semble tout à fait volontaire. Avant de lire l'article, je pensais que c'était l'effet voulu!

      • Mardi 19 Novembre 2019 à 21:29

        "le rose et le bleu ne sont pas trop flash" : euh, oui, c'est de la violence contenue on va dire.

        A vrai dire la nature de la laine est probablement plus pour quelque chose dans la dégoulinure que la largeur de l'encolure.

    8
    Zephora
    Mercredi 20 Novembre 2019 à 21:00
    Je ne suis pas très rose et bleu mais je sais reconnaître le travail bien fait. Le modèle est joli et bien exécuté ! Sinon, je peux tester en 42 et ma fille en 36 si ça t'intéresse.
    9
    Chartres
    Jeudi 21 Novembre 2019 à 16:09
    Je ne sais pas /plus tricoter mais je sais être admirative du travail des autres. Ici, je dis chapeau bas...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :